Bryan Ormond, accéder et étudier à Cambridge…

 OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il est certaines filières particulièrement prestigieuses. Cambridge est de celles-là. Après bien du travail, Bryan est parvenu à intégrer Cambridge pour y étudier l’ingénierie. Il est venu faire part de son expérience à 25 élèves qui, sur leur pause de midi, souhaitaient s’enrichir du parcours d’un jeune ancien.

Retrouvez ici Bryan en vidéo.

La vie a Cambridge? Passionnante: l’émulation d’une grande université, le campus, la qualité et la proximité de l’encadrement pédagogique, l’apprentissage par petits groupes et par projets, mais aussi les travaux à rendre avant même que le cours ait commencé…

La discussion s’est vite orientée sur les façons d’augmenter ses chances de réaliser ses projets d’orientation. En ce domaine, il faut s’en tenir à quelques conseils qui valent pour le système anglo-saxon, pour oxbridge, mais plus largement pour tous les parcours sélectifs.

– D’abord et avant tout, s’y prendre tôt. La sérénité du processus d’application en dépend.

– Viser bien sûr l’excellence scolaire, et pas seulement au moment du diplôme…

– Les stages qui sont un moyen formidable de se confronter à la réalité du monde professionnel.

– Le système UK est très spécialisé. Choisir une filière (a subject) peut être un moment compliqué. Bryan a eu la chance de savoir très tôt ce qu’il voulait faire, mais si ce n’est pas le cas, il faut partir de ce que l’on aime, à l’école.

– Ensuite entendre les deux conseils que répètent sans cesse les recruteurs de l’université:

              1. Tout ce que l’on fait en dehors du strict cadre scolaire est toujours un plus, que les universités valorisent.

                2. Essayez toujours d’appliquer, vous ne risquez rien!

Passionné, Bryan transmet sans le dire un autre message essentiel: la passion est indispensable pour convaincre et  réussir.