Ce que je suis, ce que je veux : ateliers d’orientation des secondes – 28 juin 2018

Je travaille aujourd’hui sur mon projet d’orientation. Je travaille à l’écrit sur ce qui me caractérise, mes forces, mes particularités, pour mieux m’orienter. Pour cela , j’ai le choix entre le français et l’anglais.

Pour que mon travail soit validé, avant de demander la signature de mon professeur, je reporte les réponses au travail demandé sur ce questionnaire en ligne (je clique ci-dessous et remplis le questionnaire):

Ce que je suis, ce que je veux, réfléchir à mon orientation et trouver ma voie

Parcoursup, c’est parti !

22 janvier 2018, c’est l’ouverture de la plateforme Parcoursup.

Elle remplace « APB » pour la formulation des vœux d’études supérieures pour tous les futurs étudiants en France.

Pour découvrir les formations, pour saisir vos voeux, une seule adresse

https://www.parcoursup.fr/

Pour vos questions: smontessuit@florimont.ch

L’essentiel en quelques points:

  • La phase d’inscription commence le 22 janvier et s’achève le 13 mars 2018, après quoi il ne sera plus possible d’enregistrer des vœux.
  • Dix vœux sont possibles.
  • Dans certaines filières, notamment parmi les plus demandées (santé, droit, sport, etc.), ils est possible de faire des vœux groupés, c’est à dire de postuler via un seul vœu (« vœu multiple ») à différentes « licences de droit », ou plusieurs « première année commune aux études de santé (PACES) ». Des vœux groupés sont également envisagés dans certaines filières sélectives (classe préparatoire, BTS, etc.). Le candidat ne pourra pas faire plus de 20 de ces « sous-vœux » sur la plate-forme.
  • Pour chaque vœu exprimé, l’élève devra rédiger un « projet de formation motivé », court texte faisant office de lettre de motivation. Pour réussir cette étape importante du dossier, voici les conseil de « l’étudiant ».
  • Le candidat peut faire des vœux sur l’ensemble du territoire. Pour les formations non sélectives (licences et PACES) dans lesquelles le nombre de vœux dépasse le nombre de places disponibles, un taux maximum de candidats non résidents dans le secteur de la licence considérée pouvant être admis sera fixé. Ce secteur correspond dans la plupart des cas à l’académie (académie de Grenoble pour les élèves de Florimont). Ce taux maximum sera affiché au mois de mai pour chaque formation concernée. Si le candidat n’est  pas résident du secteur défini et si la PACES (Première année commune aux études de santé) ou la mention de licence demandée n’est pas proposée par une université de son académie de résidence, il est considéré comme faisant partie du secteur où se trouve la formation demandée. Dans le cas contraire, on peut faire une demande de dérogation en utilisant la rubrique « Demande de dérogation ». Cette demande doit être faite dès que le candidat est en possession des documents nécessaires (ils seront indiqués selon sa situation) et avant le 16 mai afin que sa situation puisse être étudiée.
  • A partir du 22 mai, les filières sélectives (prépas, IUT, BTS, écoles, etc.) ont la possibilité de donner trois types de réponse aux candidats : « oui » (accepté), « non » (refusé) ou « en attente ». Concernant les licences à l’université, elles pourront répondre « oui » si elles acceptent le candidat, « en attente » si le nombre de places disponibles est atteint et que le candidat a été mis sur liste d’attente après examen de son dossier. Ou bien « oui si » (accepté, à la condition de…) dans le cas où il reste des places disponibles mais que le profil du candidat ne correspond pas tout à fait aux attendus de la formation. Le candidat peut alors s’inscrire dans cette formation seulement s’il accepte de suivre un parcours spécifique (modules d’enseignement complémentaires, semestre ou année de remise à niveau…), que chaque université définira à sa manière.

Nous avons repris ci-dessus des informations issus des sites Parcoursup, Le monde et L’étudiant que l’on retrouvera sous les liens suivants:

 

 

Préparer son entrée à l’EPFL

Se préparer aux difficultés de la première année de l’EPFL peut se faire en consolidant ses bases en maths et physique.
L’EPFL propose des cours à ses étudiants, mais rien à ceux qui ne sont pas encore inscrits
– Le cours de mise à niveau (MAN) qui remplace depuis 2016 l’ancien cours « polymaths » est réservé aux étudiants qui ont déjà fait un semestre et n’ont pas obtenu 4/6 (en savoir plus: https://man.epfl.ch/faq ).
– le cours CMS est proposé par l’EPFL aux étudiants qui n’ont pas une maturité gymnasiale.  Cependant, on peut trouver les thématiques abordées et les références bibliographiques sous ce lien (important pour se faire une idée de ce qui sera attendu des étudiants de première année): https://cms.epfl.ch/files/content/sites/cms/files/Noyau/LivretDeCours.pdf
Alors, pour commencer, procurez-vous le livre « bien commencer ses études à l’EPFL » et  travaillez les exercices qu’il contient.
Capture d’écran 2015-02-14 à 09.39.34

Bonne rentrée !

C’est la rentrée !

L’occasion de se (re)poser les bonnes questions

Qui suis-je ? Dans quelles matières, dans quelles activités, dans quel métier pourrais-je le mieux me réaliser ?

Comment préparer mon avenir ? Quels sont mes projets ? Ai-je les moyens de les concrétiser ? Quelle est ma stratégie pour y parvenir ?

Prenez ce site comme un point de départ, construisez votre projet : faites vos recherches, explorez les liens proposés et avancez…<

Et que chacun trouve la bonne voie, la sienne !

Pour prendre rendez-vous avec un conseiller d’orientation, rien de plus simple, passez au bureau d’orientation au troisième étage ou prenez contact par mail:

smontessuit@florimont.ch

dlally@florimont.ch